Recyclez son papier journal

Publié le par netsolidaire

Une fois lu votre journal pensez à lui donnez une seconde vie en le ré-utilisant :

 

 

Pour protéger les fruits et légumes

 

Outre son utilité pour emballer les objets dont vous tenez beaucoup, le papier journal se révèle aussi idéal pour recouvrir les cagettes dans lesquelles vous conservez les fruits, les légumes ou encore des graines. Il serait dommage de s'en passer !

 

Pour nettoyer les vitres

 

Froissées, humidifiées, les feuilles de papier journal endossent efficacement le rôle de chiffons pour nettoyer vitres et miroirs ! Pour donner un coup de neuf aux vitres, mélangez 10cl de vinaigre blanc dans un litre d'eau chaude, frottez et essuyez avec le papier journal. Ce dernier ne laissera aucune trace (contrairement à ce que nous pourrions penser) et ne fera aucune peluches.

 

Pour faire un paillis

 

Pour protéger les légumes de votre jardin, réaliser un paillis est une excellente initiative. Pour cela, le papier journal peut vous être très utile. Il vous suffit d'humecter les journaux afin qu'ils ne s'envolent pas, puis de les étendre en plusieurs piles entre les rangs.

L'aspect ne sera pas très joli mais les journaux empêcheront les mauvaises herbes de pousser et leur décomposition permettra d'enrichir les sols.

 

Pour fabriquer des objets

 

Avec vos vieux journaux, pensez aussi à amuser les enfants en fabriquant des objets en papier mâché ! Boîtes, cadres, masques, objets de déco, récipients...Laissez libre cours à votre imagination...

Pour cela, trempez une à une des bandes de papier journal dans de la colle (bio, de préférence), et apposez-les sur le support que vous aurez choisi (un bol par exemple). Recouvrez bien toute la surface à l'aide de plusieurs couches.

Puis, laissez sécher 24 heures. Enfin, démoulez, faites les retouches nécessaires à l'aide de ciseaux. Poncez, et décorez comme bon vous semble.

 

 

 

Publié dans Ecologie

Commenter cet article

Mikael2012 03/11/2010 21:53


Puor pailler les légumes je le déconseillerais personnellement : les encres sont lavées par les pluies et ensuite absorbées par les racines. Hors ces encres sont chargées soit en plomb, soit en
bisphénol, voire les deux, dont les haute toxicités sont connues
Mieux vaut lui préfèrer de la sciure, des copeaux, de la toile de jute brute, de la cendre, des feuilles mortes... Ou de la paille. Jamais d'herbe verte : ça favorise le vers blanc
Bonne soirée


netsolidaire 13/12/2012 17:04



merci pour vos bons conseils